Journées SIP 2014 – Avignon – 1er au 4 octobre 2014 – MIGRANTS

Le phénomène migratoire existe en tout lieu et de tout temps. Migrations externes et internes, définitives ou non, ont des
motifs divers : pauvreté endémique, crises économiques et sociales, guerres… Mais on peut aussi quitter son pays pour des raisons professionnelles, affectives, pour étudier ou s’engager dans une cause humanitaire ou politique… Valorisée dans certains pays et à certaines époques, la position de migrant est aujourd’hui volontiers dépréciée par les pouvoirs politiques. Pourtant, on sait combien le bilinguisme et l’expérience transculturelle peuvent être enrichissants.
La psychiatrie est interpellée quand la migration est traumatique du fait des conditions du départ, mais aussi des conditions de l’accueil et de l’inscription dans les divers espaces sociaux : école, lieu de travail, etc. De manière récente, de nombreuses études épidémiologiques, mais aussi la clinique au quotidien, montrent l’incidence pathogène de la migration dans la construction des pathologies psychiatriques les plus graves, chez l’enfant comme chez l’adulte.
L’étude de la psychopathologie et le traitement du migrant sont inséparables d’une analyse clinique, sociologique, politique, anthropologique. L’ambition de ce congrès est de rassembler des chercheurs et des praticiens dans ces divers domaines, afin de préciser quand et de quelle façon la psychiatrie a sa place dans le traitement des troubles psychiques liés à la migration.

PROGRAMME sur http://www.inscrivez-moi.fr/spip.php?article60